L’inactivité physique est un problème de santé publique important, puisque les faibles niveaux d’activité physique sont associés à l’augmentation du risque de maladies non transmissibles (p. ex. maladies cardiaques, diabète, certains types de cancer), des facteurs de risque de maladie chronique (p. ex. obésité et hypertension), anxiété et dépression, et mortalité précoce[1],[2]. L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) indique que l’inactivité physique est le quatrième facteur de risque en importance de mortalité mondiale. L’OMS estime que 3,2 millions de décès à l’échelle mondiale sont attribuables à l’inactivité[3]. En plus de l’incidence sur la vie des sujets, ces résultats représentent également des coûts importants pour la société. Par exemple, l'impact économique de l'inactivité physique au Canada en termes de maladies chroniques, d'obésité et de coûts des soins de santé est estimé à 6,8 milliards de dollars canadiens par année[4].

 

Adultes Enfants et adolescents

[1] Agence de la santé publique du Canada. Une vision commune pour favoriser l’activité physique et réduire la sédentarité au Canada : Soyons actifs. 2018. Accessible ici.

[2] Warburton D, Whitney C, Bredin S. Health benefits of physical activity: the evidence. CMAJ. 2006; 174(6):801-809 (en anglais seulement)

[3] Organisation mondiale de la Santé (OMS). Thèmes de santé. Activité physique. Accessible ici (consulté le 25 septembre 2013).

[4] Janssen I. Health care costs of physical inactivity in Canadian adults. Appl Physiol Nutr Metab. 2012; 37(4):803-806 (en anglais seulement)

# En chiffres


48 %

des adultes qui indiquent faire « un peu ou beaucoup moins » d’activité physique dans des installations de sport et de loisirs, maintenant comparativement à la période prépandémique

Faits et chiffres

Niveaux d'activité physique des Canadiens et Canadiennes

Selon les résultats les plus récents de l’Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes, une proportion supérieure (59 %) d’hommes (âgés de 18 ans ou plus) indiquent être actifs pendant 150 minutes par semaine comparativement aux femmes (50 %) du même âge. Cet écart relié au genre dans l’activité physique s’est maintenu dans le temps [1].

[1] Statistique Canada. Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes. Tableau 13-10-0096-01 Caractéristiques de la santé, estimations annuelles, 2018. Accessible ici

 

Tableaux personnalisés de données

Visionner et télécharger ici

Rapports et
publications

Chercher dans toutes les publications

 

Publication vedette


Bulletin 3 : Endroits où marcher en toute sécurité

,

Le présent bulletin de recherche porte particulièrement sur les perspectives des Canadiens par rapport au nombre d’endroits où ils peuvent marcher en toute sécurité dans leur collectivité, le niveau de satisfaction par rapport au nombre d’endroits où marcher en sécurité, et finalement, leur utilisation de ces endroits. Chacun de ces facteurs est exploré relativement aux facteurs sociodémographiques clés comme le genre, l’âge, le niveau de scolarité, le revenu familial, la situation de l’emploi et l’état matrimonial, la région et les caractéristiques communautaires.

Lire plusabout Bulletin 3 : Endroits où marcher en toute sécurité