L’Institut canadien de la recherche sur la condition physique et le mode de vie 

D’aussi loin que les années 1980, l’Institut canadien de la recherche sur la condition physique et le mode de vie (ICRCP) est reconnu sur le plan international comme étant l’une des premières organisations nationales à mener une étude à grande échelle sur les niveaux de condition physique de la population du pays. Quarante ans plus tard, il est toujours reconnu comme étant l’un des systèmes de contrôle les plus anciens et les plus complets au monde pour éclairer les politiques publiques relatives à l’activité physique et au sport.

L’ICRCP est un institut de recherche appliqué à but non lucratif enregistré, régi par un conseil d’administration composé d’universitaires et de professionnels dans les domaines des politiques, de la santé publique, de l’activité physique, du sport et des loisirs. Au cours des années, l’ICRCP a été financé par les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux chargés de l’activité physique, des loisirs, de la santé et du sport, de même qu’au moyen de subventions et de contrats supplémentaires. Communiquez avec nous pour savoir comment nous pouvons combler vos besoins en recherche.

Éclairer les politiques et les programmes

L’ICRCP examine les niveaux d’activité physique et de sport des Canadiens, les facteurs qui augmentent et diminuent la participation et la capacité de divers systèmes et environnements à appuyer la participation.

L’objectif fondamental de l’ICRCP est de fournir des données crédibles aux responsables politiques et aux décideurs, aux praticiens et aux chercheurs par l’intermédiaire de la création, de l’interprétation et de l’échange de connaissances dans le but d’éclairer et d’influencer les politiques et la pratique fondées sur les données probantes partout au Canada. Le cadre des connaissances de l’ICRCP est décrit à la figure 1 plus bas. L’ICRCP échange des connaissances sur l’importance de mener un style de vie sain et actif, par l’intermédiaire de ses publications et contributions aux travaux de ses partenaires stratégiques. L’ICRCI est un chef de file dans la transmission de ses connaissances à ceux et celles qui font la promotion de l’activité physique, des loisirs et du sport.

Figure 1. Cadre des connaissances de l’ICRCP

ÉLABORATION DE POLITIQUES FONDÉES SUR DES DONNÉES PROBANTES

CRÉATION DES CONNAISSANCES

Données quantitatives

Recherche qualitative

Études longitudinales

Études sur la population (objectif)

Études sur la population (autodéclaration)

Études fondées sur l’environnement

Études organisationnelles

Études gouvernementales

Domaines d’intérêt

Activité physique

Étapes, respect des directives

Activité physique, participation au sport, sédentarité

Collectivité, écoles, milieu de travail

Loisirs, sport

Local (voir environnement), provincial/ territorial, fédéral

Groupes témoins

Exemples de facteurs recueillis

Comportements liés à la santé, facteurs associés à l’activité physique

Facteurs associés à l’activité physique

Facteurs individuels, sociaux, de l’environnement physique

Politiques, programmes, sensibilisation aux stratégies, information, obstacles

Politiques, programmes, sensibilisation aux stratégies, information, obstacles

Politiques, programmes, sensibilisation aux stratégies, information, obstacles

Travail de formation dans le but de relever les expériences et les obstacles reliés au sport

Niveau de l’estimation produite

Estimations nationales, régionales

Estimations nationales, régionales, semestrielles, provinciales/territoriales

Estimations nationales, régionales, provinciales/ territoriales

Estimations nationales, régionales

Estimations nationales

Estimations nationales

 

INTERPRÉTATION DES CONNAISSANCES

Diffusion de l’information

Données de recherche

Publications spécialisées

Congrès/
présentations

Réunions

Site Web

Courriel et bulletins d’information

Médias sociaux

Formation

Formation

Outils et ressources

ÉCHANGE DE  CONNAISSANCES

Échange d’expertise, de connaissances

Réseautage ou forums de recherche (p. ex. congrès, réunions)

Consultation scientifique, rôle consultatif d’experts en activité physique (p. ex. Questionnaires internationaux sur l’activité physique [QIAP], Alimentation et Stratégie de l’AP de l’OMS, séances d’information au sénat ou aux ministres)

Partenariats et collaboration

Coproduction de connaissances ou d’outils d’enquête

Réseautage

Fournisseurs de contenu des connaissances (p. ex. bulletins)